Economie circulaire

Bénéficiaire
Entreprise
Taux d’intervention
75%
Montant maximum sur 3 ans
45.000 € HTVA
Les prestataires labellisés Détails de la démarche

De quoi s'agit-il ?

Vous souhaitez mieux utiliser les ressources, dans une logique d’économie circulaire et de transition durable ? Vous avez des idées pour utiliser moins de matériaux, démonter plus facilement un produit pour le recycler ou en changer les composants, prolonger sa durée de vie, le réutiliser ? Le Chèque-Économie circulaire permet de mener des études de faisabilité en ce sens.
D’une part, ces études analysent les aspects économiques : impacts sur les prix, analyse de marché, business plan, montage financier, etc.
D’autre part, les études peuvent également porter sur les aspects techniques : cartographie des ressources, analyse du statut des matières (déchet ou non ?), agréments techniques, identification de fournisseurs potentiels, production de séries test, frais de design

Exemple

Jonas l’électricien repense son « business model »

Jonas est entrepreneur dans le domaine de l’électricité depuis 12 ans. Il réalise la plupart de ses chantiers dans le secteur des bureaux. En discutant avec l’un de ses gros clients du remplacement de l’éclairage traditionnel par des ampoules LED, il a imaginé une évolution de son activité. Plutôt que de facturer des ampoules, il facturerait la lumière. A charge pour lui de veiller à ce que les bureaux soient éclairés aux moments voulus, suivant la technologie la moins énergivore possible. Est-ce faisable ou bien est-il un doux rêveur ? Avant de lancer cette nouvelle offre, Jonas aimerait se faire aider pour mener des études de faisabilité et sonder le marché.

Brigitte la cuisiniste

Brigitte dirige une entreprise familiale active dans la fabrication de meubles de cuisine. Elle souhaite réutiliser les déchets de bois issus de la production : l’atelier en déborde. Le meilleur déchet est celui qui n’existe pas !
Pour cela, elle envisage de créer une gamme de produits (cuillères en bois, etc.) éco-conçus à partir de ses propres déchets de production. En tant qu’à faire, pourquoi ne pas s’intéresser à l’approvisionnement en bois local ? Brigitte va étudier la faisabilité de ce projet avec un spécialiste.